RUGBY CLUB FRIBOURG – ALBALADEJO RC LAUSANNE : 17-0 (mi-temps : 7-0)

18222092_425807114448181_133038614797878605_n

Après le faux départ fédéral de la semaine dernière à Chavannes notre équipe était en déplacement à Fribourg pour affronter l’équipe locale dans le cadre d’un curieux tour final (également appelé play-off par notre FSR ) sans réel enjeu. Un vol de culasses ayant retenu Quentin sous les drapeaux notre formation se présentait sans son animateur et buteur et avec une première ligne svelte face au puissant pack dzodzet galvanisé par des air de « lioba métal » durant l’échauffement.

Dès l’engagement Fribourg affiche une stratégie qu’elle appliquera de manière systématique tout au long de la partie : ouverture sur les trois-quarts et remise sur la troisième ligne pour recréer un regroupement et poursuivre selon le même schéma . On est loin des grandes envolées mais c’est efficace. Notre défense veille au grain malgré quelques plaquages défaillants et parviendra à maintenir le jeu à mi-terrain. Rémy sur son aile et Pierrick au centre tentent d’animer le jeu sur des ballons récupérés mais rien n’y fait. A la 10e minute, sur une des nombreuses pénalités sifflées par un arbitre équitable mais tatillon, les locaux obtiennent une touche à 10 mètres de notre ligne mais nos avants récupèreront le ballon pour retourner dans le camp adverse.

Sur la première mêlée, à la 15e minute, notre pack parvient à gagner le ballon sur introduction de Vu Nam et à regagner les 22 mètres fribourgeois mais il se fera enfoncer quelques minutes plus tard. Le rouleau compresseur des Zähringen est en marche avec son jeu stéréotypé est, à la 21e minute, il faut toute l’habileté de notre talonneur Marco pour subtiliser le ballon sur introduction adverse.

La 27e minute verra notre seule réelle occasion de marquer lorsque sur une jolie relance l’ovale parviendra à Tarik qui la transmettra à Cédric, pilier-ailier, mais malheureusement Bijou, en bout de course ne parviendra pas à contrôler le précieux cuir pour une réelle occasion d’essai.

La fin de première mi-temps est émaillée par de nombreuses fautes de mains si bien que les mêlées et les pénalités se succèdent entre les quarante mètres des deux formations. A la 41e minute, un hors-jeu nous gratifiera d’une pénalité à 37 mètres face aux poteaux que notre ouvreur manquera nettement.

Alors qu’on pensait en rester à ce score nul à la pause, un cafouillage à mi-terrain permettra aux Dzodzets de remonter notre moitié de terrain et d’enclencher un regroupement quasiment sur notre ligne. Grosse confusion et le Wayne Barnes au physique d’Atonio décernera un carton jaune contre notre valeureux pilier-trésorier, Cédric, puis se dirigera entre les perches pour un sévère et injuste essai de pénalité, peu représentatif de la physionomie du premier acte : 7-0.

La seconde mi-temps sera à l’avantage d’une équipe locale qui parviendra à priver notre formation de ballons. En supériorité numérique, et à force d’insister par ses avants, elle parviendra à marquer un essai en coin par un de ses piliers placé en position d’ailier, à la 10e minute : 12-0.

Les quelques balles regagnées sur des pénalités sont laborieusement négociées par nos attaquants en panne d’inspiration et pas toujours bien placés. A la 19e minute, un échange viril sur les 22 mètres locaux verra l’arbitre infliger le carton jaune au talonneur fribourgeois et notre Tom-Tom, ailier de combat.

Fribourg monopolise le ballon et nos défenseurs s’essoufflent à repousser les assauts des gros gabarits dzodzets parmi lesquels un arrière au physique de Jamie Cudmore barbu et chaussé de jolies ballerines vertes.

Signe de notre fébrilité, une pénalité obtenue sur les 22 mètres fribourgeois, à la 30e minute, est jouée à la main mais faute d’organisation notre arrière qui héritera du ballon n’aura que pour seule solution de tenter un coup de pied qui sera contré et fera reculer notre équipe profondément dans son camp.

Coup de grâce à la 35e minute lorsque sur une pénaltouche un deuxième ligne local aplatira un troisième essai dans le coin droit, qui ne sera pas transformé : 17-0. La partie se terminera sur un dernier baroud d’honneur de nos joueurs hélas trop brouillons pour réduire le score.

Défaite incontestable mais score trop sévère et on espère que notre formation se retrouvera pour les quatre prochains matchs de ce tour final.

Pour les photos du match, c’est ici.